Enquête : nouveaux enjeux du digital

0

Cela n’est plus un secret pour personne, l’environnement professionnel connaît un bouleversement depuis une dizaine d’années, modifiant ainsi la hiérarchie professionnelle. Les responsables de ces bouleversements sont bien les enjeux digital.

Nouveaux métiers

Avec le digital, sont apparus de nouveaux enjeux de communication, de nouvelles possibilités stratégiques et l’émergence de nouveaux métiers qui lui sont dédiés. En effet, la communication digitale est le nouveau terrain de jeu des marketers, et donne naissance à de nouvelles professions. Parmi elles on retrouve notamment :

-le social media manager qui se charge de mener la stratégie de communication à déployer sur les réseaux sociaux.

-Le community Manager qui anime les communautés sur les réseaux sociaux.

Mais également des métiers plus techniques, tel que le consultant référencement payant, qui s’occupe de la bonne visibilité des sites d’entreprises sur les moteurs de recherche.

Pôle Emploi a, d’ailleurs, édité une liste des métiers du web les plus populaires ces derniers temps. A la première place, on retrouve le développeur web, l’expert du langage informatique.

 

les 3 métiers du web les plus en vogues

Retrouvez la liste complète des métiers du web sur le site du ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique.

Nouveau statut de nos stagiaires

L’univers du web est bien connu pour son aspect éphémère. Ce phénomène vient tout droit des réseaux sociaux avec l’effet de buzz que l’on connaît bien. Cependant de nouveaux outils informatiques bousculent également les professions du web. Comme je l’ai dit plus haut, les nouveaux métiers du web impliquent davantage les salariés travaillant dans le marketing, ces derniers doivent s’adapter en permanence et posséder une certaine polyvalence afin de suivre ces évolutions.

Prenons par exemple la présentation du métier de chef de projet e-CRM, « A l’interface entre les équipes informatique, marketing et vente, le chef de projet e-CRM (Customer Relationship Management) assure la gestion de la relation client sur Internet ». Ses domaines de compétence sont nombreux, et c’est bien tout l’enjeu de ces nouveaux métiers émergents. Le salarié porte plusieurs casquettes, il est donc en permanence dans un rythme dynamique.

Enfin les nouvelles techniques de management en vogue, accentuent l’autonomie des salariés à leurs postes. Ces nouvelles responsabilités auprès de vos salariés les poussent à développer de nouvelles compétences.

La formation professionnelle est donc un enjeu primordial pour les entreprises. Cependant, elle doit aussi s’adapter et adopter de nouvelles méthodes de travail.

Adapter les formations à ces nouvelles exigences

Pour que nos formations soient réellement bénéfiques pour les stagiaires il faut les adapter à ce nouvel environnement professionnel. Dans un premier temps il a fallu élargir notre offre. En effet, nous avons pu constater ces dernières années une demande croissante de formation en web et en technique de l’informatique.

Cependant, élargir l’offre n’est pas suffisant, c’est toute une pédagogie qu’il faut repenser. Nos stagiaires ont un profil plus dynamique et polyvalent, et ce sont bien ces critères qu’ils s’attendent à retrouver dans nos formations. Pour ce faire il faut proposer des formations avec un double enjeu, notamment à travers des thématiques bien précises. La formation sur mesure nous a permis d’adapter l’offre pour chaque stagiaire.

Ainsi lors d’une formation en anglais, le stagiaire peut tout à fait être amené à découvrir les nouvelles méthodes de management. L’intégration du digital est également un enjeu pour les formations professionnelles, il s’agit de moderniser la pédagogie en n’y ajoutant de l’interaction avec le numérique. L’objectif est alors d’habituer les stagiaires aux outils numériques et de garder son attention.

A l’instar des grandes écoles, tels que HEC, la formation professionnelle priorise la pratique et les projets de groupe. Cette méthode d’apprentissage permet d’enseigner aux salariés  le travail de groupe, la répartition des tâches et des concessions que cela entraîne. Dans le cadre d’une formation professionnelle en entreprise, les travaux en groupe peuvent permettre de renforcer les liens entre les salariés et d’apporter une confiance réciproque. Le formateur n’est plus là pour transférer du savoir, mais aide le stagiaire à acquérir un savoir-faire, voir même à développer un savoir-être en lien avec son environnement professionnel.

La France rattrape peu à peu son retard en matière de numérique (selon une étude du European Commission, la France se tiendrait 16e derrière l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume Uni). Même si les changements que le digital apporte sont bénéfiques, en créant de nouveaux emplois et de nouveaux enjeux pour les entreprises, un décalage s’est créé  entre les différents profils de salariés.  La formation professionnelle est un bon moyen de pallier à ce décalage.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire