La reconversion professionnelle : les étapes pour la rendre possible

0

Une enquête d’Opinion Way soulève un besoin de reconversion professionnelle de plus en plus fort. Une envie qui touche près d’un français sur deux, mais que peu finissent par accomplir. Pourtant, il n’a jamais été aussi simple de changer de profession. Voyons ensemble les différentes étapes.

De l’idée au projet

L’idée d’une reconversion est souvent causée par un burn out, un manque reconnaissance de son travail après plusieurs années au service d’une entreprise, mais surtout et avant tout d’une envie ou d’un besoin de changement. Ce besoin de changement peut être justifié par l’arrivée du numérique. Les nouvelles technologies ont apporté une constante évolution de l’environnement de travail. Un besoin de s’adapter ou tout simplement de changer de secteur pour être dans « l’ère du temps » se fait ressentir au sein des entreprises. De plus, la montée en puissance du numérique a eu pour conséquence la baisse d’activité de certains secteurs, tandis que d’autres, au contraire, sont en pleine expansion, comme la communication digitale par exemple. Une étude menée par Opinion Way révèle ces chiffres :

« 88% des salariés se disent prêts à suivre une formation pour un secteur qui recrute »

Une grande majorité des salariés pensent donc à changer de métier pour s’adapter à la digitalisation. De plus, dans un monde professionnel aussi dynamique, les mentalités ont également changé. Aujourd’hui un salarié sur deux ne se voit pas rester au même poste toute sa vie. Premièrement, pour des raisons d’adaptabilité aux nouvelles innovations, mais également parce qu’il s’agit d’un véritable phénomène, les prochaines générations sont habituées à rester dans un rythme dynamique et connecté en permanence.

Définir son plan de reconversion professionnelle et les financements possibles

Définir son action de reconversion n’a rien d’une tâche facile. Pour le mener à bien, il est important de clairement définir avant toute chose ses envies, ses besoins mais également d’étudier le secteur d’activité que l’on souhaite intégrer. Pour cette étape, il est possible de se référer auprès d’organisme dédié à la reconversion.

Il est parfois difficile d’envisager sa reconversion, la raison financière étant la première cause. En effet la reconversion professionnelle nécessite donc l’apprentissage d’une nouvelle profession et donc le financement d’une formation professionnelle. Plusieurs aides sont mises à disposition pour assurer la réussite d’une reconversion professionnelle. Une personne a l’opportunité de bénéficier de différentes aides selon son profil.

Financement d’une formation pour un salarié

Le financement d’une formation de reconversion pour un salarié passe par le CPF, son compte personnel de formation. En effet le salarié bénéficie de 6 heures de formation, financé par le CPF, pour chaque année de travail. Le salarié a la possibilité de se former pendant ou dehors des heures de travail. S’il souhaite se former pendant, il ne touche plus de salaire bien qu’il soit toujours considéré comme salarié. Il peut donc faire appel au CIF, congés individuels de formation, qui prendra en charge la totalité ou une partie de la formation, ainsi qu’une compensation de son salaire. Le CIF est un organisme chargé de collecter les contributions récoltées auprès de diverses entreprises et de les distribuer dans le cas de congés individuels de formation. Cette opportunité est souvent utilisée pour les formations de longues durées.

En revanche, si le salarié souhaite se former en dehors de ses heures de travail il peut ainsi continuer à toucher son salaire. Les nouvelles méthodes de formations facilitent cette option grâce aux formations à distance avec notamment la visiophonie, la classe virtuelle et l’e-learning.

Financement d’une formation pour un demandeur d’emploi

Il est possible pour un chômeur de changer de secteur, cela est même fortement encouragé lorsque son secteur actuel est bouché. Pour cela Pôle Emploi propose de financement la totalité ou une partie d’une formation. Pour cela il est nécessaire que le demandeur d’emploi s’entretiennent avec son conseiller Pôle Emploi, pour lui proposer son projet et obtenir de meilleurs conseils. Puis ensemble ils pourront monter un plan de financement. Pour obtenir un financement de Pôle Emploi il faut que la formation soit qualifiante, c’est-à-dire qu’elle prépare au passage de certification.

Un projet de reconversion professionnelle se réfléchit, se prépare et se finance. Aujourd’hui pour faciliter l’adaptation aux nouvelles exigences d’un environnement du travail, devenu dynamique, de nombreuses aides sont mises en place pour guider, faciliter et financer la reconversion professionnelle.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire