Réforme de la formation – La création de nouveaux opérateurs de compétences (OPCO)

0

Le secteur de la formation s’adapte peu à peu aux multiples mutations économiques et sociales que vit  notre société.

Dans le cadre de l’entrée en vigueur de la « loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel », une nouvelle mesure pour la formation professionnelle a vu le jour le 1 avril 2019 : la création de nouveaux opérateurs de compétences (OPCO). Ils ont pour but de remplacer les anciens organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). En quoi cela consiste ?

  • De nouveaux objectifs

Le rapport « Les opérateurs de compétences : transformer la formation professionnelle pour répondre aux enjeux de compétences » est à l’origine de cette transformation. En effet, les OPCO ont été créés afin de faire du développement des compétences une priorité majeure.

Si un des objectifs majeurs est de financer les différents contrats d’apprentissage et de professionnalisation, les OPCO permettent également d’apporter un support technique aux différentes branches professionnelles. Ainsi, les OPCO facilitent la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC), accompagnent les entreprises dans leurs processus de certification, encouragent et facilitent la formation professionnelle, la mobilité interne et les reconversions professionnelles.

  • Une nouvelle répartition

Cette nouvelle mesure s’accompagne d’une nouvelle organisation. Les secteurs économiques sont regroupés en 11 catégories qui correspondent aux 11 OPCO, soit une forte diminution, comparé aux OPCA qui détiennent 20 catégories.

Les catégories ont été faites en prenant en compte les métiers et les compétences, la filière ainsi que les enjeux communs.

  • Anticipation des changements aux nouvelles technologies

Les opérateurs de compétences auront un rôle plus important que les anciens OPCA. Ils auront comme fonction de soutenir et d’accompagner les entreprises de moins de 50 salariés et les différentes branches professionnelles à faire face aux mutations technologiques.

Ainsi, ils leur permettent d’anticiper et de réagir aux impacts des nouvelles technologies sur l’emploi, les compétences ainsi que sur la formation.

Votre interlocuteur chez ADISCOS peut vous donner davantage de détails, le sujet est vaste. Sinon vous pouvez appeler Sofyan SADOFI au  01 83 92 31 58.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire