Tout savoir pour bien vivre son expatriation

0

Tout savoir pour bien vivre son expatriation

Partir à l’étranger pour une mission professionnelle a de quoi donner le vertige à plus d’une personne. Le statut d’expatrié concerne les salariés envoyés par leur entreprise dans un pays étranger pour une mission à durée indéterminée. S’effectue alors un véritable déménagement qui doit impliquer toute la famille du salarié. La priorité est donnée en amont du départ à la formation dans la langue du pays concerné. En complément s’ajoute un enseignement interculturel, qui tend à valoriser l’intégration du salarié ainsi que de sa famille.

Politique d’expatriation : implication de la famille

L’objectif pour les entreprises qui souhaitent envoyer un salarié pour une mission à l’étranger, est un encadrement maximum de la famille de ce dernier. En effet pour optimiser la réussite d’un projet, le salarié doit se sentir confortable dans son nouvel environnement.

Il n’est donc plus question de laisser sa famille derrière soi. Durant tout le long de la préparation au départ, l’entreprise accompagne la famille dans ses démarches. Trouver une école pour les enfants, un logement, des associations françaises établis dans le pays d’accueil. Les Ressources Humaines de l’entreprise prennent le soin de s’entretenir avec chaque membres de la famille, afin d’évaluer la situation et de désamorcer d’éventuels conflits.

Pour certaines entreprises, en cas de désaccord d’un des membres de la famille, c’est tout le projet qui est remis en cause. Une attention particulière est mise sur le développement et le bien être des enfants, qui peuvent être déstabilisés face à l’annonce d’un changement de pays.

Formation intensive et extensive en langue

La priorité est donnée à la formation linguiste. Peu importe le pays d’accueil, une formation intensive dans la langue de ce dernier est un passage obligé au bon déroulement d’une expatriation. A cette fin, tous les moyens sont donnés au salarié. En effet il bénéficie d’un nombre d’heures illimitées  avec un formateur choisi sur mesure afin de répondre à ses besoins. La langue du pays d’accueil est privilégiée, cependant si celle-ci s’avère trop compliquée (par exemple le japonais, chinois ou russe), l’approfondissement de l’anglais est une alternative possible.

La famille du salarié dispose également du droit à ces formations linguistes. Les organismes de formation adaptent donc les formations selon l’urgence du départ, les disponibilités du salarié et de sa famille ainsi que des niveaux de chacun. C’est une formation sur mesure et personnalisée qui est proposée au salarié expatrié ainsi qu’a sa famille, afin d’optimiser leur confort et leur intégration dans le pays d’accueil.

Adiscos a accompagné de nombreux salariés et leur famille dans la préparation de leur expatriation, notamment pour une grande enseigne de distribution. Adiscos propose des formations présentielles en langue en amont du départ. Encadrés par des formateurs compétents, le salarié et sa famille bénéficient d’un nombre d’heure illimitée. Adiscos prend soin de sélectionner des formateurs originaires du pays d’accueil, afin que l’enseignement soit optimal.

La question du formateur est également importante. En effet, il est préférable d’opter pour un formateur originaire du pays en question, pour prendre en compte l’accent. En effet, prenons par exemple de l’Afrique du Sud, où on y parle majoritairement anglais. Cependant leur accent est si particulier qu’il peut être incompréhensible même pour les bilingues. L’enjeu est donc d’habituer le salarié et sa famille à cet accent.

Une formation interculturelle

« L’homme qui veut s’instruire doit d’abord lire, puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris » Giacomo Casanova confronte ici le passage de la théorie à la pratique. La maîtrise de la langue ne suffit pas au bon déroulement et à l’intégration de l’expatrié. La formation interculturelle est indispensable afin d’éviter un « choc culturel ».

Le salarié et sa famille sont accompagnés lors de toute la préparation de leur expatriation, à commencer par un voyage de reconnaissance. Organisé par l’entreprise, il permet au salarié et à sa famille de s’imprégner du pays. Au sein des entreprises l’accent est mis sur l’intégration de l’expatrié et sa famille, ainsi pour la faciliter, les entreprises proposent des formations interculturelles.

Ces formations se basent sur l’apprentissage des coutumes ainsi que des traditions du pays d’accueil, qui peuvent parfois se révéler totalement différentes des manières de vivre en France. Ces formations impliquent toute la famille, et concernent l’étude de l’état d’esprit et la vie quotidienne de la population du pays d’accueil.

Le salarié doit, lui, de suivre une formation supplémentaire sur les techniques de management employées dans l’entreprise d’accueil. En effet, le management est influencé par les mœurs et coutumes de chaque pays. Le Japon par exemple dont le mode de vie est basé sur la collectivité, emploi une technique de management fondé sur l’autorité et la hiérarchie. Il est important pour un expatrié d’assimiler toutes les règles de conduites à adopter pour mener son projet à bien.

 

L’expatriation est une expérience unique qui peut s’avérer particulièrement déstabilisante si le salarié est mal préparé. L’implication de la famille du salarié est une priorité pour les entreprises. Rencontrer d’autres cultures, apprendre les différentes traditions et coutumes à travers le monde, peut parfois aider à réfléchir sur sa propre expérience professionnelle, et donc a devenir plus performant

Adiscos Formation

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire